jeudi 12 avril 2018

Qu'avons-nous de PROMETHEUS (Promethée) dans le monde des astrologues ?

Avant un retour à la mythologie, une note spéciale astéroïdes.

Prometheus  porte le numéro 1809 - découverte (Wikipédia)
Date le
Découvert par Cornelis Johannes van Houten, Ingrid van Houten-Groeneveld et Tom Gehrels
Lieu Observatoire du Mont Palomar

Désignation initiale 2522 P-L1,2

Il fut nommé en hommage à Prométhée, personnage mythologique, Titan, qui donna le feu aux humains.



Me demande depuis toujours pourquoi je l'affectionne particulièrement !

Est-ce parce ce que PROMETHEE est aussi un satellite de SATURNE dit le satellite "berger" de l'anneau F ? qui sait ! à ne pas confondre avec l'astéroïde du même nom.

(Mythologie) Promethée est un Titan, fils de Japet, père de Deucalion, frère d’Épiméthée, qui créa l’homme d’argile et vola le feu des dieux pour lui insuffler la vie. Il fut condamné au supplice pour ce vol, et libéré par Héraclès

D'après  Lune Soleil :
Ce sont aussi deux astéroïdes Prométheus sous le code 1809 et Epimétheus sous le code 1810 découvert tous les deux le 24 Septembre 1960 dans le signe du Bélier, avec  un Soleil en apex d’un T carré sous l’opposition de Jupiter/Mars qui signe  les mésaventures reliés au mythe de Prométhée et Epiméthée. 
Cette quête pour l’humanité est révélée avec la conjonction Lune/Neptune en Scorpion, l’étape de la transformation intérieure  et d’une initiation transcendantal en soi. 
Cette conjonction des deux astéroïdes Prométheus et Epimétheus  au moment de leur découverte à une signification qui montre que l’histoire se répète et que les mythes sont toujours présent dans la psyché humaine.
Dans la mythologie Prométhée signifie le « Prévoyant » , est considéré comme le « sauveur du genre humain » et celui par qui l’homme fût créer avec de l’argile et de l’eau, il s’empara du « savoir divin » pour l’offrir aux hommes ce qui engendra  la colère de Zeus  qui se manifesta sur la civilisation humaine…
https://lunesoleil23.wordpress.com/2012/09/06/epimethee-limprudent-et-promethee-le-bienfaiteur-de-lhumanite/

D'après Anna Lorai : http://cosmicgravel.blogspot.fr/2011/01/promethee-1809.html
Le « prométhéen » (celui qui a l’astéroïde Prometheus valorisé en thème) peut donc présenter les caractéristiques distinctives suivantes : c’est un solitaire de fait (les soutiens ne se bousculent pas étant donné ce à quoi il s’attaque sans peur), c’est un philanthrope qui s’intéresse à l’humanité en tant que collectif et se soucie d’elle (mais il n’est pas forcément perçu comme sincère).

Il peut avoir un problème avec l’autorité, et puisqu’il va au bout de ses convictions idéalistes, il peut donc croupir en geôle comme beaucoup de prisonniers politiques ou d’intellectuels qui énervent les pouvoirs en place. La liberté et sa privation est forcément une thématique majeure.

Le prométhéen peut également être un « visionnaire » (le voyant) dont l’intelligence conceptuelle et pratique, associée à la « bienveillance » qui est la sienne, mettent à disposition de l’humanité quelque avancée technologique majeure qui changera radicalement son quotidien pour organiser de nouveaux standards de vie. C’est un accélérateur de niveau, un changeur de braquet.

Adulé par les uns, honni par les autres, d’après le mythe c’est un orateur infatigable et extensif parfois moqueur qui croit au pouvoir des mots et à l’exemplarité (de son cas ?).

Mais il est partial et orienté : la preuve, il soutient indéfectiblement ceux qu’il aime, par principe. S’il est impliqué dans la justice ce n’est pas comme juge neutre, mais davantage comme avocat de la défense… ou sur le banc des accusés ! Là encore, le prométhéen manifeste une certaine capacité à « s’en sortir sur le fil ».

Le dieu a une nature endurante, il est capable d’endurer de gros stress, mais gageons qu’un simple humain pourrait payer le prix au niveau santé. Le mythe évoque le foie, chaque jour dépecé et mangé par une bête, d’autres variantes parlent du cœur (ce qui symboliquement n’est pas tout à fait la même chose).

 Je retrouve ce message aujourd'hui alors qu'en 2011 j'avais déjà commenté auprès d'Anna Lorai.....comme quoi un cycle de 7 ans est souvent nécessaire pour changer de vision.


Un autre extrait tout aussi intéressant :

Eléments épars du thème de découverte
(Edit du 22 janvier 2015) Heure donnée par Richard Doyle : 10h30 TU. L'Ascendant passe en Lion proche d'Uranus. Le texte ci-dessous est à mettre à jour.

Dans le thème de découverte de l'astéroïde Prométheus, il est positionné rétrograde au 14e degré du remuant, indépendant et entêté Bélier.

Le degré sabian concerné très "édénique" (un couple et un serpent) ne me parait pas spontanément ou spécifiquement connecté au mythe mais l'astéroïde n'avance pas dans la journée.



Le degré du Soleil 3e Balance évoque "L'aube d'un jour nouveau dévoile un changement total", et il me semble convenir parfaitement au type de prise de consciences induites par des actions prométhéennes.



Parce que Prométhée est défini comme "fourbe" par certains auteurs (c'était déjà le cas d'Ulysse "aux mille ruses") ou en tous cas assez bavard, alors même que son silence est encore plus éloquent, on pourrait proposer sans démériter un possible Ascendant Gémeaux (thème de découverte après le coucher du soleil autour de 22h30). 

Dans ce signe, plusieurs degrés sabians sont intéressants si l'on en cherche qui comportent une note idéaliste ...

Au hasard, le 16e qui m'a bien plu (on se demande pourquoi) : "une militante parle avec émotion de la cause qu'elle défend" dont l'interprétation proposée est : réaction passionnée à une nouvelle expérience vécue au plus profond de soi-même.


La carte de découverte est de type bol, ouverte par Mars près de l'ascendant et fermée par Saturne, toute sous l'horizon. On peut y relever que Jupiter est en domicile,  qu'il oppose largement à Mars. Ces protagonistes sont pris dans une figure de grand carré (très moteur et très tendu) dont le Soleil et l'astéroïde Prométheus sont les autres pôles. Cependant Jupiter lui-même forme un tridécile avec Prometheus (108°). On aurait pu s'attendre à une collision plus frontale.


Déjà une référence à une recherche de Richard Doyle que cite une nouvelle fois - son site qu'il nomme La science cosmique de l'Âme     -   http://www.lalyreduquebec.com/

Dernièrement suite à un questionnement sur le foie et l'un de ses dysfonctionnements l'excès de ferritine, je suis arrivée avec la gematrie de Ferritine = 104 Klymène mère de Promethée

Dans la mythologie grecque, Asia ou Asie est un autre nom pour Clymène, une Océanide, fille du Titan Océan et de la Titanide Téthys. Elle est l'épouse du Titan Japet, et la mère de Prométhée, d'Épiméthée, de Ménétios, d'Hespéros et d'Atlas

Les avis sont partagés sur cette mère...
 
Voilà pourquoi je m'y intéresse sur l'instant. Promethée natal au Trigone de Pluto/Charon.

C'est ainsi que nous nous approchons des astéroïdes - Etre à l'écoute des messages - savoir lire derrière les mots et si possible partager avec d'autres !


Promethée j'aime bien cette histoire :
– Prométhée, comment as-tu osé bafouer l’interdit ? Tu as volé le feu sacré des Dieux ! Tu as cru être mon égal mais tu n’es qu’un Titan. Ton châtiment sera à la hauteur de ton crime.
D’une voix blanche et froide, il ordonne :
– Héphaïstos, Dieu du feu, emmène Prométhée dans les montagnes du Caucase et enchaîne-le à un rocher ! Qu’un aigle vienne lui dévorer le foie, et que ce châtiment se répète pour l’éternité !

Soumis au supplice de Zeus, Prométhée est condamné à rester enchaîné au rocher.
Chaque jour, d’un battement d’ailes, l’aigle vient et fond sur sa proie pour se rassasier de son foie.
Et chaque nuit, dans l’obscurité immobile, l’organe se régénère. Mais le rapace revient toujours au petit matin pour son effroyable festin…


Bon d'accord Verseau +++ cela me parle peut-être plus qu'à vous ? 

à méditer pourtant par les Astrologues ....

Aucun commentaire:

Publier un commentaire